Breaking News

Mon îlot de paix : dans l’avion

Au dessus de l’Atlantique, tout est calme. Fini le brouhaha incessant des activités sociale. Plus de notifications, plus d’appels, ni de textos. Même la notion de temps disparaît. Il est 23h30 à Paris, 17h30 à New York, il fait un beau soleil au dessus des nuages.
Ces coupures de calme un peu irréels sont le moment où je fais un point sur moi même, seule. Plus de la moitié de mes articles sont écrit dans l’avion d’ailleurs !


Je suis un peu mélancolique quand je pense à ce qu’on aurait pu être, mais heureuse de tous ces gens formidables que j’ai connu et avec qui je me suis construite. Quand je prends le temps de souffler et de regarder le tourbillon qu’est ma vie, je prends conscience d’à quel point je suis entourée de gens formidables.


Juste un petit mot pour vous dire que je vous aime. Chaque moment passé avec vous est unique, nos fous rires, nos regards, nos rêves…

Et vous ça vous évoque quoi l’avion ?

2 comments

  1. Je suis toujours étonné, amusé, ébahi, quand je regarde a travers le fin hublot de l’avion qui me ramène chez moi. D’être là, à 28000 ft, avec à 3cm de ma tête un air raréfié en oxygène à -45 C ; de voir les
    nuages en bas si loin ; de me sentir si seul et heureux, privilégié. Au dessus de la plèbe.
    J’aime mon métier pour tout ce qu’il m’apporte. Les rencontres, les destinations improbables, les collègues devenu amis pour 4 jours, qu’on ne reverra pas ; ou alors en coup de vent dans les bureaux de la compagnie. Le sentiment merveilleux de pouvoir aller et revenir du travail en avion comme d’autres prennent le métro.
    Personne ne vous salue dans le métro. Personne ne vous offre a boire avec un sourire souvent moins faux qu’on ne le pense. Personne ne se soucie de votre sécurité.
    PNC aux portes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *