Breaking News

Trieste et Napoli: quand Nespresso nous emmène en Italie

Article rédigé par Céline

Nespresso nous invite à des expériences pour le lancement de ses deux nouvelles éditions limitées aux couleurs italiennes. De vraies expériences ! Un repas entièrement tourné autour du café et de l’Italie, avec des accords mets-café mis au point pour sublimer les notes de ces nouveaux crus corsés.

IMG_5258Trieste et Napoli: quand Nespresso nous emmène en Italie

Napoli, Naples, la ville italienne du soleil et du café. Il se boit serré, dévoile une belle amertume issue des Arabicas venus d’Inde, de Colombie et d’Ethiopie. Une pointe de Robusta du Vietnam pour la touche finale. Aucune acidité, une belle longueur en bouche. Intensité 11, ça ne rigole pas !

Nous on le goute sur une bruschetta à la tomate: tranche de pain grillé (pour un bel accord avec les notes du café) sur laquelle on dépose un mélange de tomates fraiches et confites, avec de la mozzarella, de la vraie, italienne et généreuse.

IMG_5264

Et puis Trieste, l’autre ville du café, ouverte sur la mer, frontalière et cosmopolite. Un Grand Cru 100% Arabica avec des grains d’Amérique du Sud (Brésil, Pérou, Colombie) et d’Ethiopie. Plus rond en bouche que Napoli, des notes douces, gourmandes, moi c’est mon préféré ! Intensité 9, à boire serré également.

On l’a découvert sur un plat salé tout à fait original: de petits calamars à peine saisis dans un pesto rosso, une chapelure de charcuterie italienne (un genre de chorizo dont j’ai oublié le nom, oups) et des croutons de pâte à l’origan. Un régal.

 

IMG_5272

Les accords sucrés n’étaient évidemment pas en reste, et quoi de plus emblématique qu’un tiramisu pour finir un repas sur le thème de l’Italie ? On ajoute sa tasse de café chaud et hop, à déguster…

IMG_5278

Les Grands Crus éditions limitées Trieste et Napoli, en magasin depuis le 8 avril dans les boutiques Nespresso. 4,20€ les 10 capsules.

2 comments

  1. C’est vraiment bon ? J’ai un très mauvais souvenir de mes deux mois de stage dans une entreprise où le café était Nespresso…

    • Chacun ses goûts j’imagine. Moi je ne suis pas très café, je trouve ça amer, mais depuis que j’ai une machine nespresso chez moi, je commence à y prendre goût, avec du sucre hein ! je le trouve moins amer que ceux qu’on trouve dans les bars par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *