Breaking News

Mouton-Cadet blanc: découverte dans l’Atelier des 5 sens

Billet écrit par Céline

Mouton-Cadet en vin rouge vous en avez peut-être déjà entendu parler, à propos de vin rouge. Mais en blanc ? ou en rosé ? Quand j’ai reçu l’invitation pour découvrir l’Atelier des 5 sens proposé par Mouton-Cadet (qui a pour but d’initier au vin de façon très simple, mais surtout de nous aider à comprendre ce que l’on goute), je me suis dit « tiens, ils sortent un vin blanc ? », grosse erreur de ma part.

Mouton-Cadet est un vin créé en 1930 par le Baron Philippe de Rothschild dans le Médoc. Il provient, à l’origine, de la commune de Pauillac, où se trouve le plus célèbre Château Mouton Rothschild. Mais même si on connait surtout Mouton-Cadet rouge, le blanc et le rosé existent pourtant depuis la même époque !

Alors, qu’apprendre à prorpos de ce Mouton-Cadet blanc ?

Il est issu d’un assemblage: 65% de Sauvignon, 30% de Sémillon et 5% de Muscadelle. De quoi donner un vin riche en notes florales et touches fruitées. Au nez c’est  l’ananas qui domine, avec le pamplemousse derrière. En bouche, agrumes, fleurs blanches et minéralité; le vin est un peu vert à mon goût mais on est sur une bouteille de 2011 donc c’est tout neuf…

L’atelier des 5 sens avait été organisé avec une grande réussite au rez-de-chaussée du restaurant le Tsé: le sommelier qui s’en occupait commentait nos dégustations, et nous exercions notre odorat à l’aide de petits entonnoirs de métal qui devaient nous mettre sur la piste des arômes dominants (pamplemousse, ananas, acacia…); un petit coin avait été aménagé pour tenter des accords mets-vins, parfois originaux.

A l’aide de pics, on les roulait de petites billes de chèvre frais dans des poudres ou des miettes parfumées (cassis, groseille, pistache, pain d’épices, cacahuètes, bacon…). Cet atelier s’est avéré très ludique et agréable, d’autant qu’il se finissait par une assiette d’huîtres absolument délicieuses. Petit bémol: si ce vin peut se marier parfaitement avec des poissons grillés ou sauce meunière, ce n’est pas le cas, à mon avis, avec les huîtres. L’accord ne m’a pas paru tout à fait judicieux. Enfin bon encore une fois, les goûts ça ne se discute pas…

Laissez moi un petit commentaire sous l’article sur Celinem.fr car je fais gagner deux bouteilles ! Dites moi simplement que vous souhaitez participer, et je fais un tirage au sort dans la semaine. Fin du jeu-concours: le vendredi 5 octobre à 18h.

One comment

  1. Je ne trouve vraiiment pas cette gamme de vin intéressante…chère par rapport à la pauvre qualité. Aucun arôme, très plat. Disons que c’est du vin…mais pour le prix je trouve bien mieux ailleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *