Breaking News

Heinz m’emmène visiter le jardin d’Alain Passard

Il y a quelques semaine, on m’a proposé au même moment de partir en Pologne et de diner à l’Arpège. Je n’aurais raté pour rien au monde mon premier voyage Mon Nuage, mais j’étais très déçue de ne pouvoir accepter cette rencontre avec Alain Passard un grand monsieur de la cuisine !

Comme à mon habitude, la chance était avec moi, et quelques jours plus tard, je reçois une invitation à visiter son potager grâce à Heinz. Je ne pouvais rêver mieux, en plus ça tombe sur un produit que j’apprécie (surtout avec des frites de patates douces, plus exactement les curly sweet potatoe fries dont je suis tombée amoureuse en Californie).

Donc nous voilà dans le train à faire connaissance, en route pour le Mans pour découvrir le potager et la nouvelle bouteille Heinz Primeur Edition Limitée.

On arrive dans une magnifique propriété, où l’on nous accueille avec des tomates cerises de toutes sortes et de toutes les couleurs et du jus de pomme du jardin.

 

Ensuite Sylvain nous fait une visite du potager en nous expliquant les différents choix. Par exemple, il a planté une plante à fleurs qui monte très haut juste à la sortie des ruches pour obliger les abeilles à prendre de la hauteur directement en sortant de la ruche pour qu’on ne soit pas dérangé en arpentant les allées.

Les allées sont de grandes et larges allées pour pouvoir y faire passer les ânes et les chevaux de trait.

Il nous explique toute les problématique de l’écosystème qu’il a recréé, qui mange qui, qui mange quoi, en quelle quantité et à quel moment.C’est un passionné qui a des connaissance extraordinaires sur le sujet.

Pendant ce temps, Alain Passard s’affaire en cuisine et pioche selon son inspiration dans les cagettes étalées au milieu du « salon ». La cuisine en elle même est minuscule. Sylvain nous explique que le Chef travaile les gouts les textures mais aussi les couleurs. C’est vrai que les légumes sont très photogéniques, et on a la chance d’être accompagnés toute la journée par un soleil magnifique.

Citation « le plus beau livre de cuisine a été écrit par la nature »

On s’attable ensuite et arrive les uns après les autres une vingtaine de plats tous plus surprenant les uns que les autres, entre la carotte verte cuite un peu sucrée, le melon cuit-carrotte-sauge, les fleurs de courgettes, le carpaccio de tomate à la fleur d’oranger…

A mon grand étonnement, on nous amène sur la fin, 2 plats de viande, j’ai tout particulièrement apprécié l’agneau à la lavande. Je n’ai jamais cuisiné la lavande avec du salé mais je le note parce que c’était assez extraordinaire !

 

Quelques plats incorpore du Ketchup Heinz, comme par exemple le velouté de poivron avec une mousseline de Ketchup, une tuerie tant au niveau goût que présentation visuelle !

Ce nouveau Ketchup, qu’est ce que j’en ai pensé ?
On n’a pas eu de goutage avec le Heinz classique et je n’en consomme pas assez pour vraiment avoir senti une différente flagrante. Apparemment les autres personnes autour de la table l’ont senti. Le goût est très bon, on sent que c’est du ketchup haut de gamme, mais en même temps, c’est déjà ce qu’évoque la marque Heinz chez moi.

 

 

Je vais plutôt m’attarder sur le packaging et sur le concept du produit. En effet c’est ce coté qui m’a particulièrement séduit. J’adore les packaging originaux, hype, c’est pour ça que je fais mes courses chez Monoprix, ce sont un peut les spécialistes de ce genre de produits ! Donc la bouteille est signée, datée, et annonce « Edition limitée ». En plus, il y a un numéro de série unique affiché en gros sur l’étiquette, ça donne toute suite une autre dimension à une bouteille de Ketchup ! Donc la bouteille fait plus classe que fast food. Le concept, c’est que ce sont les premières tomates récoltée qui sont mis directement en bouteille, sur place, c’est pour ça que ce ketchup est fabriqué au Portugal, contrairement aux autres bouteilles. Je pense que c’est un concept qui colle bien au marché français, et encore plus parisien, parce qu’on aime bien les trucs type, fait avec des bonnes tomates bien fraiches !

Il me manque plus qu’un Baconator de chez Wendy’s, qui utilise uniquement de la viande fraiche pour ses burgers, j’y rajoute une peu de Ketchup primeur et j’ai le burger le plus hype de la planète. Et le plus yummy à mon goût. Dites Heinz, vous voulez pas faire un partenariat avec Wendy’s et nous les ramener à Paris ? Qui serait mieux placé qu’une jolie bouteille de Ketchup pour draguer un gros burger ?

 

PS : Voilà ce que m’a cuisiné mon chéri avec les légumes qu’on nous a donné

Carottes glacées, poivron, aubergine et courgette rondes farcis aux légumes et pesto rosso.

One comment

  1. J’ai déjà eu la chance d’aller à son potager et c’est vraiment top. En plus Alain est très sympa et accessible. J’y suis allée dans le cadre d’une opération avec LG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *